Réserver la place

Ouf, vous avez trouvé la bonne personne. Pourvu qu'elle ne change pas d'avis car l'accueil n'est que dans x mois.

Cette réflexion est valable tant coté parents que coté assmat.

Vous pouvez alors signer ensemble un engagement réciproque. Cela protègera tout le monde.

Mais il faut être sur de soi, car si l'une des parties rompt cet engagement, elle devra un demi salaire brut à l'autre. Sauf en cas de force majeure (mutation imprévue, maladie grave) Bref, ce qui rendrait l'accueil complètement impossible.

Cet engagement, pour être valable, doit être correctement rempli.

Noms, adresses, horaires et salaire prévus, date du début du contrat.

assistante maternelle agréée buthiers

C'est quoi le métier
d'assmat?

Assistante Maternelle Agreee Buthiers

Lien sur REFERENTIEL PMI
Une assistante maternelle est une personne, agréée par le CG de son département, pour accueillir et s'occuper d'enfants, à son domicile, pendant que les parents travaillent, ou sont absents.

Elle doit veiller à leur sécurité, leur santé et leur éveil. Elle doit maintenir une bonne hygiène, tant chez elle que pour les enfants ( les changer régulièrement….), les nourrir de façon équilibrée, leur assurer des temps de repos dans le calme et le confort et faire en sorte qu'ils puissent s'amuser et évoluer. Elle doit s'en occuper et se montrer bienveillante à leur égard.

Mais sa maison n'a pas à être équipée et organisée comme une crèche. Il s'agit d'un accueil familial.

Elle les accueille chez elle, et doit savoir composer avec sa famille et son métier. Cela permet une certaine liberté. Pour autant, l'assistante maternelle n'est pas autorisée à faire ses grosses courses au supermarché. Aller acheter du pain, faire un tour au marché, pourquoi pas, mais, pas les courses du mois. De même, hors de question de prendre des rendez vous médicaux ou chez le coiffeur pendant les horaires de travail. Elle ne va pas rendre visite à des amis, mais elle peut recevoir de la famille, de temps en temps et à condition que cela n'ait pas d'incidence sur l'accueil des petits.

Elle ne doit pas non plus faire son grand ménage en présence des enfants. Par contre, lorsqu'ils dorment, elle est libre de faire ce qu'elle veut, sous réserve de rester immédiatement disponible s'ils se réveillent.

Assistante maternelle, ce n'est pas un loisir, une occupation pour quelqu'un qui s'ennuie. C'est un métier, un vrai, avec ses avantages et ses inconvénients, ses droits et ses devoirs.

Les parents qui travaillent avec moi sont, de fait, mes employeurs. Mais je ne les considère pas comme des supérieurs hiérarchiques ; plutôt comme des personnes avec lesquelles nous avons établi un contrat, à qui je dois une « prestation » et avec qui la confiance et le respect doivent être omniprésents.

Mes supérieurs sont les personnes de la PMI et du conseil général, qui décident du nombre, de l'évolution, du report, ou de la suppression de mes agréments.

Pour obtenir ces agréments, il a fallu plusieurs entretiens avec une puéricultrice, qui m'a conseillée pour sécuriser ma maison, qui a jugé de ma capacité à accueillir les enfants. J'ai fait une première formation de 60h, puis uns seconde l'année suivante, avec différents intervenants traitants de sujets tels que : l'éveil de l'enfant, la motricité, la psychologie de l'enfant, la nutrition, un peu de biologie et d'anatomie, les gestes de premiers secours, le coté juridique de la profession ……..

Si tout cela fait de moi une professionnelle de la petite enfance, je ne considère pas tout savoir, je ne connaitrai jamais votre enfant aussi bien que vous et je suivrai vos conseils ou demandes, à conditions que celles-ci ne soient pas en contradiction avec le bien être de l'enfant.

Par exemple, si vous me demandez de mettre un bébé sur le pot à 6 mois, ou si vous refusez que je le laisse dormir l'après midi, alors qu'il en ressent le besoin, parce que vous voulez qu'il dorme de bonne heure le soir, ou bien encore que vous fournissiez des repas avec des produits périmés ou non adaptés à son âge, je me verrais dans l'obligation de refuser.

Une assistante maternelle ne se substitue pas aux parents. Ce n'est pas à elle d'emmener l'enfant chez le médecin, de lui prodiguer des soins comme couper les ongles, les cheveux, donner le bain…. Sauf si les parents ont des horaires compliqués et tardifs, ou de façon occasionnelle.

De même, à part s'il est très tôt, l'enfant doit arriver nourri, la couche changée et habillé. Cependant, j'accepte sans problème un petit qui reste en pyjama toute la journée, du moins jusqu'à ce qu'il commence à se mettre debout, car à partir de ce moment là, des chaussures ou chaussons deviennent indispensables pour éviter les chutes.


Choisir son assistante
maternelle

Assistante Maternelle Agreee Buthiers

Vous trouverez la liste des assmat dans votre mairie ou auprès de la PMI de votre secteur.

L'idéal est d'en voir plusieurs pour comparer l'accueil proposé, l'environnement. Le tarif est bien sur très important, mais n'oubliez pas qu'il s'agit d'y laisser votre enfant toute la journée. Son bien être compte par-dessus tout.

Vous pouvez noter toutes les questions à lui poser au préalable, comme ça, vous n'oublierez rien.

Son agrément (elle doit vous le montrer)

Les enfants qu'elle accueille (mais elle doit rester discrète)

Comment elle s'occupe des enfants, ce qu'elle fait avec eux, si elle a des trajets à faire pour l'école, comment elle organise les repas, les temps de sommeil, les promenades. Que fait elle en cas de maladie, si un petit se blesse………...

Ses principes éducatifs

Le matériel dont elle dispose (jouets, lits, sièges autos…….)

Elle doit vous montrer ou votre enfant dormira, jouera, mangera et sera changé, mais elle n'a pas à vous faire visiter toute sa maison.

De votre coté, vous devez aussi être clair dans vos attentes.

Vos horaires, vos vacances

La façon dont vous voulez qu'elle s'occupe de votre enfant, ce que vous acceptez et ce que vous refusez (éducation, sorties, repas….)

Si vous pouvez venir chercher le petit rapidement en cas d'urgence, ou si quelqu'un d'autre peut le faire.
Présentez lui votre enfant (s'il est né !!) et parlez de ses gouts, de ses habitudes.

Observez l'attitude du petit envers elle et vice versa. C'est souvent très révélateur.

Vous devrez également aborder le coté administratif. N'oubliez pas qu'en tant qu'employeur, vous êtes légalement responsable. Prenez connaissance de la convention collective et assurez vous que votre potentielle assistante maternelle la connaisse aussi et la respecte.

Et enfin, demandez son tarif et faîtes une simulation pour son salaire.

Un entretien bien complet dure facilement 2à 3h, surtout s'il est agrémenté d'un thé et de petits gâteaux !!!!!!!!!!!

Vous saurez que vous avez trouvé la bonne personne quand vous ressortirez de chez elle avec le sourire, soulagé, en confiance.

C'est avant tout une histoire de feeling

Confiance et dialogue

Assistante Maternelle Agreee Buthiers

Ce sont les points clefs d'une bonne relation entre parents et assistante maternelle.

Nous sommes des adultes, même si cela n'est pas évident, il vaut toujours mieux discuter d'une situation qui dérange plutôt que d'attendre d'avoir accumulé colère et rancœur.

Il faut accepter le fait qu'on puisse ne pas se convenir, pour différentes raisons. Dans ce cas, le contrat s'arrête.

Il est primordial de discuter de l'enfant, de son caractère, de ses habitudes, de nos attentes ou difficultés respectives, et faire confiance.

Un petit peut pleurer le matin en arrivant chez sont assmat, ça ne veut pas dire qu'il y est mal mais juste qu'il n'a pas envie de se séparer de vous. Sauf si vous voyez qu'il panique vraiment, qu'il a changé de comportement, qu'il devient triste, peureux, angoissé. Là, on doit se questionner.

Parfois, votre enfant ne voudra peut être pas partir, ou vous ignorera, cela ne veut pas dire qu'il est mieux chez l'assmat que chez vous, mais juste qu'il vous fait, inconsciemment, « payer » de l'avoir laissé.

Les enfants ont du mal à gérer leurs émotions, notamment celles que procurent le départ et le retour des parents, ils ont parfois des réactions déstabilisantes.

Comment préparer son enfant à venir chez une assistante maternelle ?
S'il s'agit d'un bébé et que vous êtes adeptes du co-dodo ou du portage, cela risque d'être compliqué car il est bien évident que nounou ne pourra pas aller faire la sieste avec lui ou l'avoir en écharpe toute la journée. Il vaut mieux le « sevrer » en douceur les semaines qui précèdent l'accueil.

D'ailleurs, en parlant de sevrage, y penser aussi si bébé est allaité, qu'il accepte le biberon !!!

De préférence, il vaut mieux éviter de laisser bébé vers 8/10 mois, au moment ou il est en pleine angoisse de la séparation.

Il faut lui parler, lui expliquer et faire une adaptation en douceur, sur plusieurs semaines si nécessaire. En général, 1 à 2 suffisent.

Mais le plus important reste comment vous, et plus particulièrement la maman, allez vivre cette expérience. Et oui, attention à vos états d'âmes, si votre reprise du travail est subie à contre cœur , si l'enfant vous sent angoissée, stressée, inquiète, il sera inquiet aussi et il peut réagir en s'interdisant de s'épanouir ailleurs qu'avec vous.
Respect du lieu et de la vie privée de l'assmat
Le lieu de travail de l'assmat, c'est sa maison, certes, mais il ne faut pas oublier que c'est aussi et avant tout un lieu privé dans lequel on ne se promène pas à sa guise sans y être invité. Ne serait ce que par hygiène, les petits se promènent à 4 pattes, ils jouent par terre, inutile donc d'arpenter la pièce d'accueil avec ses chaussures…..Il faut également respecter l'intimité des autres membres de la famille et comprendre que ces allers/retours quotidiens dans leur lieu de vie n'est pas toujours agréable et facile à gérer.

De même, je demande que les grands frères ou grandes sœurs qui viennent avec leurs parents, respectent les lieux. Ils n'ont pas à courir partout, toucher à tout, marcher sur les tapis de jeux ou autres.

Si vous souhaitez venir avec les grands parents, les tatas, les amis, merci de me le demander avant.

Je suis de nature sociable, conviviale et même bavarde, mais je n'apprécie pas les abus !

Contrairement à la crèche, une assmat est assez souple et disponible, mais elle a aussi ses occupations, sa famille, ce n'est pas une baby sitter à la demande, il faut donc bien mesurer vos besoins (amplitude horaire, nombre de semaines de travail…..) et les respecter !

L'horaire commence à l'heure prévue au contrat, même si vous êtes en retard et se termine au départ de l'enfant, et non pas quand le parent arrive.

Un retard ou un changement de planning peuvent se produire, naturellement, et personnellement, je suis assez souple là-dessus, mais il est impératif de prévenir le plus tôt possible, ne serait ce que pour s'assurer que l'assmat est disponible.

On n'arrive pas en avance non plus, au risque de trouver porte close parce qu'elle est sous la douche, partie faire des courses ou en promenade avec les petits.

Et non, nounou n'est pas forcément disponible plus tôt ou plus tard que prévu, ou tel jour à la place de tel autre. D'abord les jours ou heures ne sont pas interchangeables légalement et, de plus en accueillant plusieurs enfants, les journées peuvent être longues et les prises de rendez vous divers se révéler être un vrai parcours du combattant. Sans compter qu'en cas de changement de planning, l'ass mat peut risquer de se trouver en dépassement d'agrément!

On choisit de faire le métier d'assmat pour plusieurs raisons, le fil conducteur étant d'aimer le contact avec les jeunes enfants. Cela reste néanmoins un travail rémunéré, un métier et pas un passe temps ou un hobby. Les parents doivent donc respecter les clauses du contrat, les délais de paiement du salaire et des déclarations à la caf et à la paje.

Ils deviennent employeurs, à ce titre, ils doivent connaitre la convention collective qui régit la profession afin de l'aborder point par point avec leur assistante maternelle. De même pour le contrat qui doit être le plus détaillé possible. Ceci n'est certes pas la partie la plus agréable, mais c'est indispensable pour éviter les éventuels conflits qui peuvent surgir, notamment en fin de contrat.